Au Togo

Le premier projet agroforestier de l’APAF existe depuis 1992 dans la partie Sud-Ouest du Togo. Cette phase pilote a été consacrée essentiellement à l’identification des arbres fertilitaires du milieu par enquête auprès de vieux paysans et observation naturaliste, la mise au point pratique des techniques agroforestières et le développement de la méthodologie d‘intervention dans les villages. Elle a duré cinq années et a été financée par l’AGCD (Coopération Belge), 40 villages ont bénéficié de l’action.

De 1997 à août 2000, les activités de l’ONG APAF ont été financées sur la ligne budgétaire UE « Forêt tropicale Projet – Promotion de l’agroforesterie et préservation de la forêt tropicale dans le sud-ouest du Togo » d’un budget de 480 000 €. Les résultats sont positifs car plus de 7.000 paysans ont adopté l’agroforesterie dans 180 villages suivis par l’APAF.

De septembre 1999 à septembre 2001, un projet APAF (PAFVI-Togo ) a été financé en partie) grâce au Fonds STABEX 1991/1994 pour un montant de 122 500 € destiné à 56 villages de la région de Wawa – Akebou pour la mise en place de 2000 champs agroforestiers.

De septembre 2001 à décembre 2004, le projet APAF a été financé par l’UE sur le VIIème FED de l’Union européenne pour un montant de 1 980 000 €. Ce projet a occupé 57 salariés. 29 851 champs agroforestiers d’une superficie moyenne de 1,5 ha et 2 907 forêts ont été mis en place dans 537 villages. (cf. rapport final des activités du PAFVI de décembre 2004)

APAF

Leave a Reply

Your email address will not be published.